Parc national de forêts, en Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
Le 25/05/2020
Développement économique

Le Parc national de forêts se mobilise dès sa création pour permettre aux exploitants agricoles du territoire Haut-Marnais de renouveler les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) contractualisées en 2015.

Ces contrats, permettant de rétribuer les agriculteurs pour la gestion durable des terres agricoles, cultivées ou prairies, arrivent à échéance en mai 2020. C'est près de 6800 ha qui ont été engagés en 2015, soit 360 contrats par 150 exploitants.

Pour chacune de ces parcelles, les agriculteurs pourront choisir de reconduire leur engagement pour les 5 prochaines années, ce qui représente une enveloppe financière de près de 4 millions d'euros mobilisée par le Parc national de forêts pour les agriculteurs locaux. 

Ce dispositif est coanimé avec la Chambre d'agriculture de la Haute-Marne.

 

Paysage agricole du Parc national de forêts ©Parc national de forêts-Matthieu Delcamp