Parc national de forêts, en Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
Le

Pour fêter la création du Parc national de forêts, Franck Fouquet a écrit l'ouvrage Esprit forêts... Le Parc national de forêts.

Co fincancé par les Conseils départementaux de Côte d'Or et de Haute Marne ainsi que par le GIP de préfiguration du parc national, il est préfacé par les présidents de chacune de ces entités et par Hervé Parmentier, directeur du GIP.

Deux séances dédicaces, l'une à l'abbaye d'Auberive, l'autre au Conseil Départemental de Côte d'Or dans les Jardins du Département, ont été l'occasion de présenter ce très beau livre de naissance au public venuu nombreux.

Ci-dessous, retrouvez les trois préfaces...

Nicolas LACROIX - Président du Conseil départemental de la Haute-Marne

Conseiller départemental du canton de Bologne

La Côte-d’Or se félicite de l’implantation sur notre territoire du 1

UN PARC POUR LA FORÊT !

Dix ans après son lancement, le Parc national de forêts voit le jour et c’est tout un territoire qui va bénéficier du rayonnement de ce label et de la marque collective « Esprit parc national».

Plus qu’une chance, c’est avant tout une reconnaissance des femmes et des hommes qui ont façonné cette terre et préservé ce patrimoine naturel et architectural unique. En Côte d’Or et en Haute-Marne, soyons fiers de ces pages d’histoires écrites par nous-mêmes et les générations précédentes.

A travers ce livre, Franck FOUQUET met en valeur cette nature exceptionnelle, dont les saisons nous entrainent dans des paysages forestiers tous plus fabuleux les uns que les autres. Entrez dans ce monde de poésies en rêveries.


François SAUVADET - Ancien Ministre

Président du Département de Côte-d’Or

La Côte-d’Or se félicite de l’implantation sur notre territoire du 1 1ème  Parc national et unique du genre en France.

Cet ouvrage vient célébrer toute la diversité et la richesse de nos paysages millénaires, témoignage vivant de notre patrimoine historique, culturel et artisanal. Modelé par la Nature, ce parc contribuera à la préservation de l’exceptionnelle biodiversité, à la pluralité des écosystèmes et aux 694km de cours d’eau, sources et zones humides caractéristiques de nos forêts de feuillus. Façonné aussi par les activités des hommes, je souhaite qu’il contribue également à promouvoir et pérenniser localement, les activités agricoles, les métiers du bois et de la pierre, la chasse et la vénerie, ou encore la cueillette et le ramassage, si emblématiques de notre terroir.


Marcel Jurien de la Gravière, président du GIP

Hervé Parmentier, directeur du GIP

En cheminant le long des ruisseaux qui serpentent dans les vallées du parc national, on s’immerge peu à peu dans le monde à la fois féérique et préservé de la forêt. Il faut prendre le temps pour ressentir l’intimité et l’esprit des lieux. Présent depuis des siècles, le manteau forestier est un écrin protecteur pour des espèces végétales ou animales. C’est là qu’elles ont trouvé refuge au fil des changements climatiques depuis la dernière glaciation. L’Homme les a accompagnées et respectées en forgeant des mosaïques de paysages alternant entre milieux fermés et milieux ouverts. Les yeux du visiteur se posent irrémédiablement sur la forêt. Son regard est ponctuellement attiré par la couleur des prairies ou des blés, l’aspérité d’un clocher ou d’une riche demeure templière, cistercienne ou témoin du passé métallurgique des lieux. Perché sur la ligne de partage des eaux entre la Seine et le Rhône, cette terre abreuve et protège les contrées situées en contre bas.

Cette alchimie remarquable, c’est elle qui a guidé le long processus de création du Parc national de forêts. Le 11° Parc national de France prend son envol aujourd’hui comme la cigogne noire, animal emblématique des lieux. Batailles, cris, larmes de joie, complicité, passion comme les évènements et les sentiments qui ont tracé le sentier menant vers cet évènement. Aspirations, interrogations, craintes se sont confrontées dans les débats pour se conclure par un projet partagé. Que voulons-nous faire ensemble pour préserver ces marais tufeux, ces forêts emblématiques ? Que voulons-nous faire ensemble pour valoriser les abbayes et ce riche patrimoine architectural ? Ces questionnements sont la raison d’être du Parc national des forêts. Terre d’histoires, territoire de caractère, c’est un engagement envers les générations futures pour leur transmettre des patrimoines en bel état de conservation.  C’est aussi une nouvelle proposition de vie en milieu rural au rythme des saisons.

En devenant « le 11° » de la prestigieuse famille « des Parcs nationaux », le Parc national des forêts rend hommage aux femmes et aux hommes qui y vivent et y travaillent. Partager leur fierté, leur émerveillement ! Partez à la découverte de ce monde merveilleux « grandeur nature » !