Parc national de forêts, en Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
Le 27/03/2021
Environnement
Après un séjour automnal et hivernal en Mauritanie, Divona, la cigogne noire emblématique du parc national de forêts, a réussi une nouvelle fois sa migration et a rejoint le territoire du Parc national. C’est entre massifs forestiers verdoyants et ruisseaux humides que cette cousine de la cigogne blanche semble à son aise.

Car la cigogne noire, Ciconia nigra, aime les marais, les prairies humides et les roselières. Elle se reproduit à basse ou à moyenne altitude, dans des forêts dotées de grands arbres, où elle niche, et abritant des cours d'eau, des eaux dormantes, des marais. Lorsqu’elle revient en France, elle va occuper le nid des années précédentes, un nid imposant fait de matériaux « trouvés sur place » …  Des branches et branchettes, des mousses, de l’herbe et des feuilles qu’elle amalgame avec de la terre humide (qui sèchera par la suite).

Sur le territoire du Parc national, la Cigogne privilégie les cours d’eau pour l’alimentation des jeunes (à priori, le chabot qui est le « mets » le plus utilisé pour les nourrir), ainsi que les prairies humides. En migration ou en hivernage, elle va s’accommoder de vasières ou de marais.

Très farouche, le plus grand oiseau forestier de France, est une espèce protégée.

Oiseau emblématique de la biodiversité, la Cigogne noire fait l'objet d'un plan de sauvegarde à l'échelle nationale. En effet elle est inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et considérée "en danger" pour les couples nicheurs et "vulnérable" pour la population de passage.

©Nicolas Tison

Cependant, après avoir disparu au XIXème siècle, la cigogne noire a fait progressivement son retour dans le périmètre du Parc national de forêts depuis les années 1990. Actuellement, il accueille près de 10 % de la population nicheuse française !

Avant même la création du parc national en 2019, le GIP de préfiguration s'est associé à une coordination nationale ONF / LPO, soutenue par l'OFB, visant à mieux connaître et protéger cette espèce grâce aux suivis satellitaires et aux baguages d'oiseaux.

En 2021, en collaboration avec l’ONF et l’ACETAM, responsable du programme national de baguage de la Cigogne noire, le Parc national de forêts a le projet de remplacer la balise Argos posée en 2015 par une balise de nouvelle génération qui nous donnera davantage de points (1 point toutes les 10 min), et aussi d'équiper la femelle du couple.

Qu’est-ce qu’une balise ?

Grâce aux balises, les déplacements des oiseaux sont enregistrés quotidiennement, à raison d'une dizaine de positions chaque jour entre 6 heures et 21 heures. Les cigognes noires n'étant pas actives la nuit, aucune localisation n'a été programmée dans ce créneau horaire. Les données sont réceptionnées tous les deux jours.

Et une belle vidéo A REGARDER ICI    

Migration 2020- 2021 de Divona, la Cigogne noire emblématique du Parc national de forêts