Parc national de forêts | Site officiel
-A +A
Share
Le 03/03/2022

Le 3 mars 2022, les enfants des écoles maternelle et élémentaire d’Arc-en-Barrois se mobilisent pour une opération « d’afforestation pédagogique biodiverse » sur la commune de Cour-L’Evêque. Ils seront accompagnés dans cette mission par l’ONG environnementale « Forestiers du monde » et le Parc national de forêts.

 

L’ONG « Forestiers du Monde » fait la différence entre afforestation et reforestation. L’afforestation consiste à planter des arbres sur un site où il n’y en avait pas alors que la reforestation vise à restaurer une forêt disparue. Les enfants des écoles maternelle et élémentaire d’Arc-en-Barrois vont ainsi planter des arbres pour créer une forêt biodiverse sur le site de l’ancienne carrière du Majorat à Cour-L’Evêque.

Ce projet est un apprentissage pour les enfants. Ils vont apprendre en classe l’importance des forêts pour protéger la biodiversité, lutter contre le changement climatique, maintenir les sols, protéger la ressource en eau, servir d’espace de récréation, produire du bois et fournir d’autres services essentiels. Le projet a donc une visée pédagogique importante.

Sur ce site, c’est une cinquantaine d’espèces qui seront plantées par les enfants. A terme 900 plants seront installés sur la parcelle. Ce sera donc une collection d’arbres. On peut donc bien parler « d’afforestation pédagogique biodiverse ». 

Porté par le Conseil municipal de Cour-L’Evêque, le projet est soutenu financièrement par le Conseil départemental de la Haute-Marne qui apporte un financement de 50% du montant total du projet (soit 2032.39 € la 1ère année), le Parc national de forêts finance 30% du projet (soit 1219.43 € la 1ère année) et la commune de Cour-L’Evêque couvre le reste à charge de 20% (soit 812.96 € la 1ère année).

Le Parc national de forêts soutient cette opération grâce à ses crédits d’intervention 2021. Ces fonds permettent de subventionner des projets visant à mettre en œuvre la charte du Parc national. Peuvent en bénéficier les communes, les associations, les entreprises, les écoles, et les particuliers, à condition que le projet porte sur le cœur du Parc national ou sur l’aire d’adhésion. En 2021, le Parc national a ainsi accordé près de 150 000 euros de subventions. L’appel à projet actuellement en cours mobilise un budget de 300 000 euros pour 2022.