Parc national de forêts | Site officiel
-A +A
Share

Plan France Relance

Le 3 septembre 2020, le Gouvernement a lancé le plan France Relance : les parcs nationaux de France, rattachés à l’Office français de la biodiversité (OFB) vont recevoir une enveloppe de 19 millions d’euros pour soutenir leurs actions en faveur de la préservation des patrimoines naturels, culturels et paysagers dont ils ont la charge. (http://www.parcsnationaux.fr/fr/actualites/plan-france-relance-les-parcs... )

Cette mesure vise à soutenir les parcs nationaux et les parcs naturels marins pour la réalisation d’opérations de restauration de sites et de création d’infrastructures dans leur territoire, vecteurs d’emplois locaux et d’attractivité, notamment touristique.

Le Parc national de forêts a pu mobiliser ces fonds européens pour réaliser des opérations de :

 

1 - Restauration de milieux naturels

 

  • Pelouses calcaires :

Ces prairies où la terre est aussi rare que l’eau, hébergent une faune (en particulier criquets, papillons, reptiles, mollusques et oiseaux) et une flore diversifiées et étroitement inféodées à ces milieux. Malheureusement, ces pelouses sèches, autrefois parcourues par des troupeaux ovins, ont fortement régressé sur le territoire depuis les années 1950 car progressivement reboisées, mises en culture ou laissées en friche. Aujourd’hui, seules des actions visant à protéger, restaurer et entretenir les pelouses relictuelles permettront d’assurer la préservation de ce patrimoine naturel et culturel remarquable.

Au total, ce sont 6 projets de restauration de pelouses sèches qui ont pu être menés par le Conservatoire d’espaces naturel de Champagne-Ardenne pour un montant de 133 733 euros.

 

  • Milieux humides :

Le territoire du Parc national de forêts se situe sur une ligne de partage des eaux de deux bassins versants et présente donc un important réseau de milieux humides, de sources, de petits cours d’eau remarquables et fragiles qui ont été fortement détournés et rectifiés pour permettre le développement d’activités économiques et culturelles (forges, moulins, élevage, etc.). Plusieurs tronçons nécessitent une restauration pour permettre de renforcer la naturalité et la fonctionnalité des milieux humides, d’améliorer la diversité en espèces et de renforcer le rôle de corridor écologique des ces espaces.

Au total, ce sont 3 grands projets de restauration de zones humide et de cours d’eau qui ont pu être menés par l’Epage SEQUANA pour un montant de 86 744 euros.

 

2 - Mise en valeur et d’aménagement de sites naturels

 

Plusieurs sites naturels remarquables du territoire du Parc national de forêts permettent la découverte par le grand public des milieux naturels emblématiques du parc, des enjeux écologiques, culturels ou paysagers mais les équipements sont parfois vétustes ou plus adaptés. Ce sont plusieurs actions de réfection de platelages, d’enlèvement de déchets, de création de zones d’accueil du public, de création de sentiers pédagogiques, d’implantation de panneaux de sensibilisation, d’implantation de points de vue, etc. qui ont pu être menés grâce aux crédits du plan de relance.

Au total, ce sont 4 projets menés par le CEN CA et l’ONF pour un montant de 80 357 euros qui ont pu voir le jour et il y a encore 5 projets en lien avec les communes et le CEN B pour un montant de près de 200 000 euros qui sont à l’étude.

 

3 - Aménagement des infrastructures du Parc, achats de véhicules et outils de sensibilisation du public

 

  • Aménagement de 4 portes du coeur pour l'accueil du public :

Le Parc national de forêts travaille actuellement à l’aménagement de 2 portes de cœur du Parc national. Dans l’attente de la réalisation des plans d’interprétation de chaque porte, qui préciseront en 2022/2023 les détails des équipements et messages à destination du public. Des abris en bois vont être construits dès l’été 2022. Ces abris ont été conçus entre septembre 2021 et février 2022, avec l’agence d’architecture Correia (Saulieu, 21). Les travaux vont débuter en juillet 2022 et s’achever au début de l’automne. Le coût de l’opération, pour ces deux abris en bois réalisés par des entreprises du territoire, est de 297.332€/TTC.

 

  • Aménagement des Maison du Parc de Leuglay et Chateauvillain :

La Maison de la forêt et du Parc national (Leuglay, 21) fait l’objet de travaux destinés à renforcer sa visibilité en tant que première maison du Parc national, ainsi qu’à moderniser ses équipements et améliorer l’accueil du public. Le coût de l’opération, qui concerne l’installation de nouvelles enseignes, le réaménagement de l’accueil et la refonte d’une partie du parcours d’exposition permanente, avoisine les 125.000€/TTC

 

  • Achat de vehicules : véhicule 4x4 pour accès au cœur de parc, véhicule pour entretien et suivi intfrastructures accueil
  • Outils de sensibilisation du public : Conception et fabrication d'un jeu des 7 familles sur les animaux emblématiques du Parc, oriflammes

 

4 - Signalétique

 

  • Signalétique pédestre - Matérialisation des limites du cœur du Parc national de forêts, de la réserve intégrale :

201 panneaux et balises de limite de cœur / 123 panneaux et balises de limite de réserve intégrale ;

Ce balisage pédestre est constitué de plaques signalétiques établies selon la charte graphique signalétique des parcs nationaux posées sur des poteaux en chêne produits dans le territoire du Parc national de forêts et ses marges. La pose réalisée en 2021 a été confiée à trois entreprises de l’économie sociale et solidaire pour un montant cumulé de 27.638€/TTC. Une partie de cette pose a constitué un chantier école, en partenariat avec la maison familiale et rurale de Buxières-les-Villiers. La pose de cette signalétique se poursuit en 2022, sous la forme de travaux réalisés en régie par l’équipe du Parc national.

En parallèle de ce balisage pédestre, le plan France relance a financé l’acquisition et la pose de panneaux routiers signalant le cœur du parc national (E33A) ou les communes adhérentes (E33B). La fabrication et la pose de ces éléments représentent un coût de 148.159€/TTC.

 

  • Balisage boucle équestre, pédestre et cycliste de 300km reliant les gîtes touristiques du Parc national, sur la base d'étapes de 20-30 km
  • Matérialisation des îlots de sénescence

 

5 - Transition écologique

 

  • Trame Verte et Bleue : 

Implantation en corridor de haies et bandes enherbées sur le secteur de Dancevoir (52) / Trame Verte et Bleue Auberive / Plateau de Marigny : 810 m de haie sur secteur open field / Trame Verte et Bleue Villotte sur Ource