Parc national de forêts | Site officiel
-A +A
Share

Plan France Relance

Le 3 septembre 2020, le Gouvernement a lancé le plan France Relance : les parcs nationaux de France, rattachés à l’Office français de la biodiversité (OFB) bénéficient d'une enveloppe de 19 millions d’euros pour soutenir leurs actions en faveur de la préservation des patrimoines naturels, culturels et paysagers dont ils ont la charge. (http://www.parcsnationaux.fr/fr/actualites/plan-france-relance-les-parcs... )

Cette mesure vise à soutenir les parcs nationaux et les parcs naturels marins pour la réalisation d’opérations de restauration de sites et de création d’infrastructures dans leur territoire, vecteurs d’emplois locaux et d’attractivité, notamment touristique.

Le Parc national de forêts, doté de 1,7 millions d’euros sur deux ans (2021 et 2022) mobilise ces fonds européens pour réaliser plusieurs opérations pour son propre compte et au bénéfices d’acteurs du territoire du Parc national  :

 

1 - Opérationd de restauration de milieux naturels

 

  • Pelouses calcaires :

Ces prairies où la terre est aussi rare que l’eau, hébergent une faune (en particulier criquets, papillons, reptiles, mollusques et oiseaux) et une flore diversifiées et étroitement inféodées à ces milieux. Ces pelouses sèches, autrefois parcourues par des troupeaux ovins, ont fortement régressé sur le territoire depuis les années 1950 car progressivement reboisées, mises en culture ou laissées en friche. Aujourd’hui, seules des actions visant à protéger, restaurer et entretenir les pelouses relictuelles permettront d’assurer la préservation de ce patrimoine naturel et culturel remarquable.

Au total, ce sont 6 projets de restauration de pelouses sèches qui sont menés par le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne et subventionnés par le Parc national de forêts pour un montant de 144 055 euros.

Pelouse du Mont Musard 1,3 ha Le Montsaugeonnais (Haute-Marne)
Pelouse de La Bosse 0,6 ha Rochetaillée (Haute-Marne)
Pelouse de La Rache à Chameroy 12,22 ha Rochetaillée (Haute-Marne)
Pelouse du Haut du Sec 7 ha Perrogney-les-Fontaines (Haute-Marne)
Pelouse de la Combe Bot 26,25 ha Bugnières (Haute-Marne)
Pelouse du Mont 17,9 ha Latrecey (Haute-Marne)
  • Milieux humides :

Le territoire du Parc national de forêts se situe sur une ligne de partage des eaux de deux bassins versants et présente donc un important réseau de milieux humides, de sources, de petits cours d’eau remarquables et fragiles qui ont été fortement détournés et rectifiés pour permettre le développement d’activités économiques et culturelles (forges, moulins, élevage, etc.). Plusieurs tronçons nécessitent une restauration pour permettre de renforcer la naturalité et la fonctionnalité des milieux humides, d’améliorer la diversité en espèces et de renforcer le rôle de corridor écologique de ces espaces.

Au total, ce sont 3 grands projets de restauration de zones humide et de cours d’eau qui sont menés par l’Epage SEQUANA et subventionnés par le Parc national de forêts pour un montant de 86 744 euros.

Zone humide et ruisseau 0,7 ha Bure-les-Templiers (Côte-d’Or)
Ruisseau de la Fontaine aux chèvres 420 ml Colmier-le-Haut (Haute-Marne)
Ru des Ruants 700 ml Les Goulles (Côte-d’Or)

 

  • Reconstitution de trames vertes :

Le Parc national de forêts finance la réimplantation de haies et de bandes enherbées afin de reconstituer des corridors écologiques de la trame verte du terriotire. Ces opérations sont conduites auprès d’agriculteurs volontaires ou de communes. Ce sont 4 opérations qui sont conduites pour un cout total de 132 505 euros.

Trame verte sur le plateau de Dancevoir –– 6 agriculteurs  - haies et bandes enherbées 5750  ml Dancevoir (Haute-Marne)
Trame verte à Auberive – terrains communaux 220 ml Auberive (Haute-Marne)
Trame verte du plateau de Massigny – terres agricoles 810 ml Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or)
Trame verte à Villotte-sur-Ource – terrains communaux 280 ml Villotte-sur-Ource (Côte-d’Or)

 

2 - Mise en valeur et d’aménagement de sites naturels

 

Plusieurs sites naturels remarquables du territoire du Parc national de forêts permettent la découverte par le grand public des milieux naturels emblématiques du parc, des enjeux écologiques, culturels ou paysagers mais les équipements sont parfois vétustes ou plus adaptés. Ce sont plusieurs actions de réfection de platelages, d’enlèvement de déchets, de création de zones d’accueil du public, de création de sentiers pédagogiques, d’implantation de panneaux de sensibilisation, d’implantation de points de vue, etc. qui sont menés grâce aux fonds du plan de relance.

Au total, ce sont 6 opérations menées par le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne, le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne, le Centre d’interprétation de la nature d’Auberive (CIN) et Office National des Forêts subventionnés par le Parc national de forêts pour un montant de 100 761  euros qui ont pu voir le jour auxquels s’ajoutent 3 projets en cours en lien avec les communes de Recey-sur-Ource et Vivey et pour des subventions dont le montant encore à l’étude est estimé à 200 000 euros.

Aménagement pédagogique de la RNR de Villemoron CEN CA Vals-des-Tilles (Haute-Marne)
Restauration et aménagement pédagogique du marais de Vau à Chameroy CEN CA Rochetaillée (Haute-Marne)
Mise en protection de la Tuffière d’Amorey et panneaux d’interprétation ONF Auberive (Haute-Marne)
Remise à niveau des aménagements pégagogiques et sécurisation du marais de Chalmessin CEN CA et CIN Auberive (Haute-Marne)
Réparation des équipements du marais du Cônois CEN B Bure-les-Templiers (Côte-d’Or)
Equipement pédagogique du marais tufeux de St Germain le Rocheux CEN B Saint-Germain-le-Rocheux (Côte-d’Or)

Projets à venir :

Remise en état du sentier pédagogique du Marais des Brosses PN forêts Recey-sur-Ource (Côte-d’Or)
Aménagement de la maison de Ste Ruffine en habitat à Chauves-souris PN forêts Vivey (Haute-Marne)
Amenagement d’un point de vue sur la commune de Semond PN forêts Semond (Côte-d’Or)

 

3 - Aménagement des infrastructures d'accueil du Parc national

 

  • Aménagement de 4 portes du cœur pour l'accueil du public :

Le Parc national de forêts réalise l’aménagement de quatre portes du cœur conformément à l’objectif 10 de la charte. Un projet architectural a été conduit en 2021 avec l’agence d’architecture Correia (Saulieu – Côte-d’Or) et l’année 2022 verra la construction des 4 abris en bois Dans l’attente de la réalisation des plans d’interprétation de chaque porte, qui préciseront en 2022/2023 les détails des équipements et messages à destination du public.  Le coût des opération, et d’environ 512 000 euros

Abri au parcours de santé de la forêts communale de Châtillon PN forêts Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or)
Abri des Chêneaux en forêt domaniale d’Arc-Châteauvillain PN forêts Arc-en-Barrois (Haute-Marne)
Abri en forêt domaniale d’Auberive PN forêts Auberive (Haute-Marne)
Abri du marais de Chalmessin PN forêts Vals-des-Tilles (Haute-Marne)

 

  • Aménagement des Maison du Parc de Leuglay et Châteauvillain :

Les Parc national implante ces deux premières maisons du Parc. A l’aide des fonds de France Relance, des travaux de réhabilitation des locaux existants sont pris en charge par le Parc national de forêts.

La Maison de la forêt et du Parc national située à Leuglay en Côte-d’Or fait l’objet de travaux destinés à renforcer sa visibilité en tant que maison du Parc national (enseigne), ainsi qu’à moderniser ses équipements de muséographie et améliorer l’accueil du public. L’implantation du Parc national dans les locaux de l’association « Maison de la forêt » fait l’objet d’une convention de partenariat signée en 2021. Des personnels permanents et temporaires du Parc national de forêts sont présent au sien de cette structure. Le coût de l’opération, , s’élève à 120 577 euros.

La maison du Parc de Châteauvillain s’installe dans des locaux appartenant à la commune de Châteauvillain et situé à proximité immédiate de la Tour de l’Auditoire, lieux central d’accueil du public, animé en été par l’Office de tourisme local. Une convention de partenariat a été signée avec la commune de Châteauvillain. L’opération consiste à réhabiliter le local afin d’accueillir du personnel permanent et temporaire du Parc national de forêts. Les travaux s’élèvent à 65 546 euros.

 

  •  Aménagement de la Boucle équestre du cœur du Parc national :

Le Parc national implante un itinéraire équestre de près de 300 kilomètres formant une boucle et parcourant une partie du cœur et de l’aire d’adhésion du Parc national. Ce sont 37 communes qui sont concernées par le parcours. Des haltes équestres sont positionnées à mi-parcours de chaque étape. Le projet final comporte 10 étapes.

Les fonds de France Relance permettent de financer toute l’étude foncière du parcours ainsi que la réalisation des quatre premières haltes équestres (Arc-en-Barrois et auberive en Haute-Marne et Grancey-le-Château et Louesme en Côte-d’Or), constituées d’un abri, de barres d’attaches ou de paddocks. Le coût des premiers équipements est de l’ordre de 171 000 euros

 

4 - Signalétique

Le Parc national de forêts finance à l’aide des fonds de France Relance ,la signalétique de délimitation du cœur et de la Réserve intégrale, ains que les panneaux identifiant les communes adhérentes labellisées « Commune du Parc national de forêts »

 

  • Signalétique pédestre - Matérialisation des limites du cœur du Parc national de forêts et de la réserve intégrale :

Ce balisage pédestre, implanté sur les accès au cœur du Parc national (hors routes départementales et communales) est constitué de plaques signalétiques établies selon la charte graphique signalétique des parcs nationaux posées sur des poteaux en chêne produits dans le territoire du Parc national de forêts et ses marges. La pose réalisée en 2021 a été confiée à trois entreprises de l’économie sociale et solidaire du territoire. Une partie de cette pose a constitué un chantier école, en partenariat avec la maison familiale et rurale de Buxières-les-Villiers. La pose de cette signalétique se poursuit en 2022, sous la forme de travaux réalisés en régie par l’équipe du Parc national.

Le coût total s’élève à 57 107 euros et concerne les 60 communes constituant le cœur du Parc national de forêts

 

  • Signalétique routière - Matérialisation des limites du cœur du Parc national de forêts et identification des Communes du Parc national de forêts :

En parallèle de ce balisage pédestre, Le Parc national  a financé  l’acquisition et la pose de panneaux routiers signalant le cœur du parc national (E33A).

Pour les 95 communes adhérentes à la charte du Parc national de forêts, l’établissement public a pris en charge l’achat et la pose de deux panneaux d’entrée de centre-bourg permettant de marquer l’appartenance des communes au territoire d’intervention du Parc national (panneaux E33B). La fabrication et la pose de ces éléments représentent un coût de 147 176 euros, financés à l’aide des fonds de France Relance.

 

  • Matérialisation des îlots de sénescence

 

5 - Autres opérations : achats de véhicules et outils de sensibilisation du public

  • Achat de vehicules :

 Le Parc national de forêts s’est équipé de deux véhicules techniques financés à l’aide des fonds de France relance : véhicule 4x4 pour accès au cœur de parc ainsi qu’un véhicule type camionette pour- la réalisation des différents travaux et l’entretien des infrastructures du Parc national de forêts. Le coût total s’élève à 61 688 euros.

 

  • Outils de sensibilisation du public : 

Le Parc national de forêts a financé la conception et réalisation d’un jeu de 7 familles sur la thématique des espèces de faune emblématique du Parc national.. Des oriflammes à l’effigie du Parc national ont aussi été financés sur des fonds de France Relance, pour un coût total de 13 995 euros.