Parc national de forêts | Site officiel
-A +A
Share

Des villages de caractère

Au cours de l'année 2012, une étude du patrimoine bâti des villages a été réalisée pour évaluer l’intérêt patrimonial, l’état de conservation général et le degré de mise en valeur des bourgs. Cette étude, qui a directement nourrit les orientations de la charte du parc national, sera une base du projet pour les villages auquel l’établissement public doit rapidement s’atteler.

Des villages de taille modeste, une architecture de qualité

Peu densément peuplé (11 habitants par km² en moyenne), le territoire offre une ambiance très rurale, où la forte présence de la forêt est régulièrement ponctuée de villages de taille modeste. Ceux-ci sont souvent situés dans les vallées forestières, au bord de l’eau.

Préservés pour la plupart des pressions foncières, ils présentent une morphologie urbaine et un paysage bâti plutôt préservés. L’architecture témoigne des cadres de vies et manières d’habiter en usages dans le territoire depuis plusieurs siècles : maisonnettes ou grandes demeures, fermes, églises chapelles, ponts et lavoirs, etc.

Un patrimoine marqué par l'usage des ressources locales

L’omniprésence de la pierre, sur ce plateau calcaire, se retrouve dans les constructions : maçonneries traditionnelles des bâtiments d’habitation ou de production, pierre sèche des murs de clôture ou de certains ouvrages. Les sables locaux, aux couleurs variées, colorent les enduits à la chaux.

Le bois, issu des très nombreuses forêts avoisinantes, a également une place importante dans les constructions : huisseries, escaliers, charpentes, etc. Ces dernières devaient autrefois supporter d’imposants toits de lave (pierres plates en calcaire servant à la couverture). Aujourd’hui, la tuile a très largement remplacé ce matériau très lourd.

Châtillon-sur-Seine - © Sophie Calvet
Arc-en-Barrois - © Eric Girardot
Châteauvillain - Chemin de ronde du XIIe siècle
L'enjeu des villages dans le Parc national...

Le premier enjeu est d’abord de sensibiliser le plus grand nombre à l’intérêt que représentent ces unités villageoises, afin de conserver et valoriser ce patrimoine bâti, symbole d’une unité forte du territoire.

Dans un second temps, il s'agira de redonner vie à ces villages qui se caractérisent par un taux de vacance important. Des projets de restauration et de réhabilitation des centres-bourgs sont à conduire pour allier bâti traditionnel et confort de vie moderne.