Parc national de forêts | Site officiel
-A +A
Share

Patrimoine industriel


Le territoire a connu plusieurs activités artisanales ou proto-industrielles importantes successives (textile, faïencerie, porcelaine, etc.). Surtout, la métallurgie, initiée par les communautés monastiques dès le Moyen Âge, lui assure un développement et un rayonnement international sans précédent depuis le XVIe siècle jusqu’au milieu du XIXe siècle.

Les sites et édifices liés à ce secteur d’activité sont variés : de l’exploitation du minerai de fer foisonnant (souterraine ou en surface), à sa transformation (patouillets, hauts fourneaux, forges, affineries, ateliers, etc.). Cette activité métallurgique importante, permise par la disponibilité d’un combustible : le bois, était également étroitement dépendante des cours d’eau du territoire qui fournissaient la force motrice nécessaire aux installations. À ces édifices industriels bâtis sur les rivières s’ajoutent moulins et vannages liés à l’agriculture et à la transformation artisanale de produits de première nécessité (farine, huile, etc.). Ces bâtiments s’accompagnent d’aménagements encore très visibles dans le paysage : retenues d’eau et biefs, notamment.

Au-delà de la métallurgie, les savoir-faire sont nombreux, et notamment ceux liés à la forêt (production de charbon, bucheronnage, ébénisterie et charpente, fabrication de tonneaux, sabots, …).


Le patrimoine industriel dans le parc national...

Le patrimoine industriel et les savoir-faire artisanaux anciens, pour certains toujours en activité, représentent un enjeu fort sur lequel le parc national devra se pencher. Il ne représente que 2% des édifices protégés au titre des monuments historiques. Son état de conservation est varié et de nombreux sites non reconvertis sont aujourd’hui menacés. Malgré quelques gîtes et circuits d’interprétation, la mise en valeur touristique et culturelle est très réduite en dépit du grand intérêt patrimonial de certains sites. Il est nécessaire d’entreprendre dans un premier temps un recensement précis avant d’imaginer des actions de restauration et de valorisation à mettre en œuvre.